Un savoir-faire : les vinifications

Une alliance de tradition et de modernité

La production repose sur deux appellations, Coteaux du Lyonnais et Beaujolais, et trois couleurs (rouge / blanc / rosé).

En 1987 et 1995, l’outil de vinification a été successivement modernisé et adapté afin de tirer le meilleur potentiel du  travail réalisé jour après jour par les vignerons et de mettre en valeur les caractères propres à chaque millésime, dans un souci permanent de qualité.

Tradition et modernité de la Cave des Coteaux du Lyonnais

Les vinifications des Coteaux du Lyonnais

Vinification en rouge

70 % de la surface est récoltée manuellement.

Une partie est vinifiée en grappes entières, le respect de l’intégrité du raisin limite la libération de jus. Une macération semi-carbonique révèle des constituants volatils aromatiques contribuant au bouquet fruité et à la souplesse des vins issus de gamay pour les cuvées de la gamme Plaisirs de Dionysos.
D’autres cuvées issues de sélections parcellaires avec des macérations plus longues, égrappage et techniques d’extractions adaptées permettent d’obtenir des vins plus soyeux, colorés avec une certaine rondeur (gamme Héritage Patrimonial).
Enfin, les raisins de qualité optimum sont vinifiés et élevés en fûts et correspondent à des cuvées plus structurées qui traduisent l’évolution du gamay sur quelques années de vieillissement (gamme Or Palatial).

Vinification en blanc

Pressurage direct, fermentation à  température contrôlée (18-20°C) et élevage sur lies fines permettent de conserver les arômes du chardonnay et d’obtenir des vins plus gras et plus complexes.

Vinification en rosé

Issus de saignée ou de pressurage direct, les moûts rosés sont également soumis durant les fermentations à une maîtrise des températures (18-20°C), afin de développer arômes fermentaires, finesse et rondeur.